Une belle journée en somme

Publié le 20 Juin 2014

Bonjour à tous

A Avignon hier, nous avions prévu l'action "BANQUET" à l'agence Pôle
Emploi de la Rocade, c'est à dire l'agence qui n'est pas identifiée comme
celle qui reçoit les intermittents (encore qu'ici tous les dossiers
intermittents sont maintenant traités de toute façon par une "plateforme
spectacle" à Marseille) mais à celle qui reçoit le gros des chômeurs du
régime général...Coup de bol ou manque de bol, selon comment on voit les
choses, l'agence était fermée pour cause de grève des agents Pôle Emploi.
Du coup, de très intéressantes discussions se sont mises en place avec les
gens qui venaient parce qu'ils avaient été convoqué et qui, bien sûr,
n'avaient pas été prévenus de la grève, avec un jeune radié parce qu'il
n'avait pas répondu à un courrier qu'il n'avait jamais reçu (on a pris ses
coordonnées et on va essayer de faire régler son problème par notre copine
qui bosse à PE et milite à Sud PE), un copain a entamé une longue
conversation en espagnol avec 2 jeunes chômeurs qui ne parlaient pas
français, et pas mal de femmes voilées n'ont pas craché sur nos gâteaux et
boissons qu'on avait installé...bref, c'était un beau moment d'échange et
d'humanité.

Vers 16h, texto de Greg Germain m'informant qu'il avait fait parvenir par
courrier spécial (coursier) une lettre à Rebsamen (comme quoi notre
occupation des bureaux du Off de la veille n'a pas été inutile !)

Un peu plus tard à 17h, nous avons rejoint avec notre banderole "NI
REGRESSION NI STATU QUO, DES DROITS NOUVEAUX POUR TOUS" un rassemblement
de personnels précaires de l'éducation nationale qui s'étaient réunis
devant la Préfecture pour être reçus par le Préfet suite à une vague de
licenciements sans motifs ni explications de contrats courts. A nouveau,
discussions, diffusion des tracts de la Fête du 25, installation de la
table du "Banquet" etc...

Une belle journée en somme, seulement gâchée par l'inacceptable
déclaration de Valls en fin de journée, qui, avec sa proposition de
"financement par l'état du différé"...reprend à son compte les
propositions du MEDEF de nous extraire de la solidarité
inter-professionnelle et se fout royalement de notre gueule en essayant de
calmer le jeu à la veille de l'ouverture des festivals. Petit commentaire
: la nomination d'Hortense Archambault (ancienne co-directrice du IN avec
Baudriller) pour mener la concertation tripartite est particulièrement
cocasse quand on sait comme nous le savons, nous Avignonnais, que pendant
TOUT son mandat à Avignon, Hortense Archembault a toujours opposé à nos
demandes que son engagement était "artistique" et pas "social" !

Guigou

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :