Lettre au président de l'université d'Avignon par Sud Culture 84

Publié le 29 Avril 2016

Monsieur le Président,

Nous avons appris aujourd'hui avec colère et consternation que vous avez
décidé d'imposer une fermeture administrative de l'Université, au motif
qu'un blocage de l'Université ou des "débordements" pourraient se produire
en cette journée de mobilisation contre la loi El Khomeri.

Nous considérons cette décision contre une entrave majeur à la liberté
d'expression et à la liberté de manifester inscrits dans la constitution
de notre pays.

Nous considérons qu'en prenant une telle décision, vous avez clairement
pris le parti du gouvernement contre celui de la jeunesse dont vous
devriez pourtant vous préoccuper en priorité de par votre fonction.

Vous le savez comme nous, la loi El Khomri va précariser davantage encore
les salariés de ce pays. N'est-il pas en conséquence plus que normal et
légitime que des étudiants s'y opposent ? L'Université n'est-elle pas
depuis toujours LE lieu du débat par excellence, de la réflexion et de la
construction de la jeunesse ?

En imposant cette fermeture administrative, Monsieur le Président, vous
avez interdit tout débat, toute confrontation d'idées, au profit d'un
patronat de plus en plus arrogant et puissant dans ce pays.

Un patronat qui, représenté par son bras armé du MEDEF n'hésites plus à
menacer le gouvernement de quitter la table des négociations de
l'assurance chômage en cours actuellement si le gouvernement ne rétablit
pas la Loi El Khomri dans sa version catastrophique originelle.

Monsieur le Président, vous aurez beau invoquer tout les supposés
débordements, tous les fantasmes de blocages...nous savons parfaitement
que ce n'est que de la communication.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, nos salutations indignées.

Sud Culture 84

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :